Pépinière : Automatiser les tâches

Les chariots de récolte automatiques aident le cultivateur à faire pousser les stolons de fraises et à produire des Trayplants.

L’année dernière, Flevoplant a décidé lors d’une réorientation stratégique d’augmenter la production de boutures et de plateaux. C’est pourquoi une nouvelle serre de 2,8 hectares a été construite. Mais plus de production demande aussi plus de travail. Dix-neuf chariots à fourrage multifonctions sont utilisés pour y faire face de manière intelligente. Klaas Niewold, PDG de Flevoplant : « Les chariots de récolte déposent automatiquement les plantes et les retirent également de la serre. Cela permet d’économiser beaucoup de main d’œuvre coûteuse. « 

L’utilisation de chariots de récolte a été  » copiée  » des voisins du Flevopolder qui travaillent avec de la litière. Cependant, chez Flevoplant, ils en voulaient plus, explique Klaas. « Les chariots de récolte permettent maintenant d’irriguer automatiquement, de pulvériser si nécessaire et aussi d’enlever les fleurs beaucoup plus rapidement, de prendre soin des vrilles et de la récolte.

Chaque section de toit de la nouvelle serre est équipée d’un chariot de récolte, mais bien sûr, les mains de l’homme sont toujours nécessaires. Pour trouver l’interaction optimale entre les deux est actuellement à l’étude. « Aujourd’hui, nous travaillons avec 10 personnes sur un chariot pour les fleurs et les vrilles, une moitié s’occupant d’une gouttière et l’autre moitié de l’autre. Le plus lent, cependant, donne le rythme, de sorte qu’il se pourrait bien que nous choisissions de mettre deux personnes sur un chariot et de faire ensuite rouler cinq chariots simultanément sur des chemins différents. Alors vous pouvez aussi voir qui travaille le plus vite et, ce qui est le plus important, fournit toujours une bonne qualité. »

Après la réorientation, Flevoplant travaille sur le passage de la production de plants frigo à la production de boutures et de plantes à plateaux. La récolte peut commencer en une semaine, si tout se passe bien avec moins de personnes qu’auparavant. « Nous pensons pouvoir économiser jusqu’à quatre-vingts pour cent de main d’œuvre pour l’entrée et la sortie des plateaux de la serre, mais aussi le travail manuel avec les fleurs, les vrilles et la récolte est plus facile et plus rapide avec un chariot de récolte. Et la pulvérisation, en plus des produits phytosanitaires, par exemple, la pulvérisation de stimulants de croissance sur la feuille, peut maintenant être programmée et peut être effectuée pendant la nuit. Cela permet aussi d’économiser du travail, mais surtout du temps. »

Pour plus d’informations :
Flevoplant
Klaas Niewold
www.flevoplant.nl
info@flevoplant.nl

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other