Eclairage LED: quel spectre ?

Comment tester différentes recettes de lumière ?

L’éclairage LED et les recettes de lumière qui l’accompagnent se développent rapidement. Cela permet aux producteurs de s’adapter plus facilement aux différentes qualités et rendements des cultures, tout en réduisant les coûts énergétiques. De plus en plus de cultures peuvent bénéficier des développements dans le domaine de l’éclairage LED, et de plus en plus de producteurs passent du HPS au LED ou à l’hybride (une combinaison de HPS et LED). En effet, une intensité lumineuse plus élevée est souhaitée, mais avec des coûts d’énergie moindres et sans chaleur rayonnante supplémentaire.

La culture sous éclairage LED est très différente de la culture à l’aide de luminaires HPS. Cela s’explique par le fait que le bilan énergétique lors de l’utilisation de la LED est différent de l’équilibre lors de la culture sous lumière HPS. Le HPS dégage 45 % de chaleur rayonnante, tandis que les luminaires LED produisent principalement de la lumière de croissance, n’émettant pratiquement aucune chaleur rayonnante. L’absence de chaleur rayonnante peut avoir des effets positifs ou négatifs sur la production, selon la culture. L’éclairage LED offre également plus d’options pour effectuer des réglages dans le spectre lumineux.

Recettes légères
Beaucoup de cultivateurs qui utilisent l’éclairage LED mettent en œuvre une recette de lumière composée de rouge-bleu/bleu-bleu-bleu. Cette recette légère a été choisie en grande partie parce qu’elle est très économe en énergie. Le cultivateur obtient la quantité maximale de lumière de culture à partir de l’énergie utilisée. C’est particulièrement évident dans les cultures telles que les tomates et les concombres, où l’objectif est de produire autant de kilos que possible.

Pour l’œil humain – par exemple, pour faciliter la reconnaissance des cultures – la lumière blanche est souvent ajoutée aussi. Le spectre du luminaire LED devient alors rouge-blanc/bleu bas. Des modifications sont apportées à ces recettes si le producteur veut influencer un aspect de la qualité ou modifier la structure de la plante. C’est souvent le cas dans la culture des plantes ornementales, et peut impliquer (par exemple) la compacité de la plante, le développement des tiges, des bourgeons et des pousses, et la structure des bourgeons.

Tester différentes recettes de lumière
Il y a plusieurs façons d’obtenir la recette légère désirée. La méthode d’essai choisie dépend du délai souhaité. Lorsqu’il dispose de suffisamment de temps, le producteur choisit la recherche fondamentale sans lumière du jour, par exemple dans une chambre climatique. Lorsque moins de temps sera disponible, les essais commenceront sur place.

Les essais sur site et les essais en chambre climatique commencent par un essai grossier. L’étape suivante consiste à examiner quels changements ont été apportés à la physiologie des plantes. Sur la base de ces changements, des tests de plus en plus spécifiques sont effectués, avec des ajustements aux différentes couleurs du spectre lumineux.

Si le test donne le résultat souhaité, la faisabilité financière de la recette légère est alors prise en compte. En d’autres termes : le rendement de la culture est comparé à la consommation d’énergie et au coût de la source lumineuse.

Utilisation efficace de l’éclairage LED
L’obtention du meilleur rendement possible avec la consommation d’énergie la plus faible est étroitement liée à l’efficacité avec laquelle la culture convertit la lumière de culture. En d’autres termes : la mesure dans laquelle la plante convertit efficacement la lumière reçue en assimilats (sucres), et donc en culture ou en croissance de fruits.

Le point auquel une plante convertit de façon optimale la lumière en sucres (c.-à-d. 100 %) est différent pour chaque culture et est constamment influencé par l’humidité relative, le CO2 et la température de la serre. L’optimum peut donc varier d’une minute à l’autre.

Le logiciel Hortisense grow light permet au cultivateur de surveiller les indicateurs de performance importants de la stratégie de culture, en utilisant ces informations pour ajuster la quantité de lumière de culture. Le producteur peut également faire appel aux conseillers de Hortilux en matière de performance de Growlight, qui l’aident à interpréter les données sur la lumière de culture. Le producteur peut alors être sûr de prendre les bonnes décisions pour des résultats de culture optimaux.

Pour plus d’informations :
Hortilux
+31 (0)174 286 628
marketing@hortilux.com
www.hortilux.com

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other